La Collecte Nationale fête aussi ses 35 ans

Le concept d’une Collecte Nationale est né en 1984, presque en même temps que la 1ère Banque Alimentaire en Ile de France. D’abord quasi-improvisé, puis plus organisé dès 1985 et enfin décliné sur l’ensemble du territoire dès 1986, l’événement est devenu LE moment fort du réseau.

« On a besoin de vous ». Plus qu’un appel aux dons, c’est un appel à la solidarité et à une prise de conscience élargie que les Banques Alimentaires s’apprêtent à lancer, une fois de plus, dans toute la France, du 29 novembre au 1er décembre. Cet appel, ce sera le 35ème depuis la création en 1984 de la toute première Banque Alimentaire à Paris. 35 collectes en 35 années : dès le premier jour, l’idée de faire appel à la générosité du grand public est apparue comme une évidence. Mais comment traduire cette évidence en réalité sur le terrain ?

Comme souvent, il a fallu beaucoup de volonté, de nombreux bénévoles, et quelques coups de pouce pour réussir à organiser ces grands rendez-vous. L’urgence était déjà là et il fallait y répondre. Jacques Chirac, alors Maire de Paris, a proposé, dès 1985, d’ouvrir les mairies d’arrondissement pour accueillir les dons alimentaires des particuliers. Le concept était né. Depuis, notre réseau s’est structuré, organisé, et la collecte est désormais organisée simultanément dans toute la France, sur plus de 9000 points de collecte. 

Aujourd’hui, les Banques Alimentaires n’ont plus besoin des bâtiments officiels pour accueillir les dons. La logistique professionnelle et précise mise en place dans l’ensemble de notre réseau permet aux 130 000 bénévoles Gilets orange mobilisés sur le terrain de récolter, trier, stocker plus de 11 000 tonnes de denrées chaque année - soit l’équivalent de 23 millions de repas et 11% des denrées annuelles collectées en seulement 3 jours. En revanche, nous avons toujours besoin de la générosité de nos concitoyens.

Car le constat est là : si 35 ans après, nous sommes donc toujours fidèles au poste, c’est parce que l’urgence est restée la même. Elle s’est même amplifiée au fil des années, avec toujours plus de bénéficiaires à aider. Mais la prise de conscience que nous appelons de nos vœux depuis le début semble gagner du terrain : désormais, de plus en plus de voix s’élèvent pour lutter contre le gaspillage et la précarité alimentaire. Notre combat est relayé dans toute la France et en Europe, et de nombreux pays comme l’Italie ou l’Espagne se sont inspirés de notre modèle pour organiser, à leur tour, de grandes collectes nationales.

Alors partout, le week-end prochain, revêtons nos Gilets orange, remplissons des paniers et donnons corps à cette solidarité et à ce grand mouvement de générosité.

 

Jacques Bailet,

Président du réseau des Banques Alimentaires 

Image principale
Thumbnail
Image principale
Thumbnail